Abritel
   Accueil    Consulter les annonces    Passer une annonce    Mes favoris    Conditions    Conseils Nous contacter    Espace Perso   
 
 
 
 

Quelques conseils pour financer son projet immobilier

Vous avez un projet immobilier ? Pour le concrétiser, un plan de financement solide est indispensable. Voici quelques conseils pour financer votre projet immobilier, avec succès et en toute sérénité.


Préparer son projet immobilier

Première étape avant de vous lancer dans un projet immobilier : calculer votre budget. Avant toute chose, il est primordial d’avoir une vision claire sur votre capacité d’emprunt. Vous saurez ainsi s’il est raisonnable de se lancer dans un projet immobilier. Votre capacité d’emprunt correspond à la somme que vous serez en mesure d’emprunter, tout en pouvant rembourser confortablement vos mensualités chaque mois. Pour calculer votre capacité d’emprunt, il vous faut d’abord calculer votre taux d’endettement (vos charges par rapport à vos revenus), et ne pas dépasser un taux de 33%.

Outre votre emprunt bancaire, vous pouvez compter sur votre apport personnel pour mener à bien votre projet immobilier. Votre apport personnel est un allié précieux : il doit représenter au moins 10% du montant total de votre achat. Il se constitue au fil du temps principalement grâce à l’épargne : une économie personnelle, une épargne salariale ou issue de produits d’épargne comme un PEL.

L’épargne rassure souvent les banques car elle démontre de votre capacité à épargner et de la bonne gestion de votre budget. Elle prouve aussi que vous serez en mesure de rembourser vos mensualités, une fois le crédit octroyé. D’ailleurs, pour que la banque vous suive dans votre projet immobilier, tentez d’avoir des comptes impeccables : pas de découvert, une situation bancaire stable. Plus votre profil sera sérieux, plus vous aurez de chances d’obtenir le crédit qu’il vous faut.

L’outil de faisabilité de CAFPI est très pratique pour découvrir si un projet est réalisable ou non.


Constituer son dossier de financement

Il est temps à présent de monter votre dossier de financement.

Détaillez d’abord votre projet : compromis de vente, éventuels travaux, etc.
Ajoutez ensuite les pièces justificatives vous concernant :
  • Justificatif d’identité,
  • Justificatif de situation familiale,
  • Justificatif de domicile,
  • Justificatif de revenus,
  • 3 derniers avis d’impositions ou bilans
Si vous avez un apport personnel et/ou d’autres crédits, indiquez-le :
  • Justificatif d’apport personnel (donation, prêt familial, épargne-logement, prime d’intéressement),
  • Justificatifs de placements et comptes épargne,
  • Documents liés au crédit en cours, notamment les mensualités vous restant à payer.
Constituez votre dossier avec la plus grande attention : plus votre dossier sera complet et soigné, plus la banque sera rassurée et plus vous améliorez vos chances d’obtenir votre crédit immobilier.


Comparer, simuler et se renseigner

Le succès de votre projet immobilier repose sur l’information et la prise de bonnes décisions. Pour cela, comparez les différents prêts auxquels vous pourriez prétendre (le prêt à taux zéro (PTZ) par exemple), et renseignez-vous quant aux aides mises en place par votre ville, département ou région.

Vous allez aussi recevoir différentes offres de crédit. Hormis le taux d’intérêt bien sûr, comparez bien tous les composants avant de vous décider :
  • Coût de l’assurance emprunteur,
  • Garanties proposées,
  • Frais de dossier,
  • Remboursement anticipé,
  • Modulation des échéances,
Pour bien étudier les offres bancaires qui vous sont faites, et les interpréter selon votre situation et votre profil, n’hésitez pas à faire appel à un courtier. Cet expert du crédit immobilier saura vous conseiller et vous accompagner dans votre projet de A à Z. Il négociera aussi pour le meilleur taux, auprès de son large réseau de partenaires bancaires.


Prendre les bonnes décisions

Vous avez arrêté votre choix sur un taux d’intérêt idéal ? Il vous reste maintenant d’autres décisions à prendre.
  • Garantie : Pour souscrire un crédit immobilier, la banque vous oblige à contracter une garantie également. Privilège du prêteur de deniers, hypothèque ou caution d’un organisme spécialisé : à vous de choisir !
  • Assurance emprunteur : Ne négligez pas cette assurance : en cas de décès, d'invalidité ou d’incapacité de travail, elle couvrira le remboursement de vos mensualités à votre place.
Si la banque qui vous accorde le prêt vous proposera sans aucun doute une assurance emprunteur, vous avez le droit de passer par un autre organisme si celui-ci vous propose des modalités plus avantageuses. Depuis la mise en place de la loi Hamon, il est aussi possible dorénavant de changer d’assurance de prêt dans un délai d’un an.

Vous avez à présent toutes les cartes en main pour financer votre projet immobilier. Anticiper, simuler, comparer : voici quelques clés pour mener à bien votre projet et en faire un véritable succès.
 
 
 
 
 
 
 
Copyright © ACROPOLE-IMMO.NET 2020